.

PESCADOR
1986
39 x 49 cm.

                                                                                                                                                                   



    Cela n'a pas été facile. Comme dans tous, je sens que cela domine sa subjectivité
    et je comprends cela, quand vous lisez ceci et regardez la photo, vous appréciez
    de nouvelles découvertes à ajouter à celles que je vous transmets.
    Trois raisons en un coup d'œil. Une ligne d'avant en arrière.
    Plus près de l'homme, pêcheur, consacre son temps à un travail qui
    compléter le coutumier. Méticuleux, comme l'a été le peintre, tisse
    noeud à nouer la réparation du réseau. Assis affirme son dos et
    soutient son bras sur une jambe.
    Protégé du soleil par sa casquette, immense lumière reflétée dans le sable
    met en évidence les reliefs de la mer et des rochers.
    Avec satisfaction, la nature joue aussi pour se reposer. De l'eau,
    Comme un rappel de sa bravoure, deux figures émergent, des lions qui spermatozoïdes.
    En arrière plan, observateur infatigable, compagnon de l'homme et toujours
    fidèle à lui, mon "petit chien". Regard languissant, incline la tête,
    museau humide et en mouvement continu localiser tout ce qui se passe
    autour de lui.
    Nous sommes les observateurs de l'autre côté ou peut-être déjà
    Écoutons la mer.

    MONCHOLC, jusqu'à aujourd'hui. P. 74.
    Dra, Abad.


 
.

.
202