.

ACERA DEL DARRO (DAURO)
GRANADA
1986
61 x 45 cm.

                                                                                                                                                                 ..



De la rivière Darro. Dans la Sierra de Harana, il transite, en vingt-deux kilomètres,
par la ville de Grenade, et nous rappelle son origine dans le néolithique,
moment de splendeur des peintures de la Cueva del Agua. Ils sont
hommes avec des bras multiples et des animaux inconnus, absents
notre regard On le voit à la croisée des chemins, entre des bâtiments rénovés,
Arbustes à fleurs et arbre à feuilles caduques. L'hiver court, rue
désert, ciel intense qui nous rapproche de l'arôme violet de la ville.
Maintenant, je découvre son unicité, la construction et la rivière à côté de la nature
indompté, seul.
L'existence de l'être humain et de sa présence nous est cachée, dans un autre
le temps n'était pas comme ça. Source de revenu, de nombreuses personnes sur son rivage
recueilli les pépites de l'or traîné et sédimenté. Ils comptent aujourd'hui
que certains continuent avec la tradition avant le rêve chéri de la richesse
ça n'arrive pas ou à cause de la nostalgie, qui sait.
La pollution nous laisse un échantillon de la civilisation actuelle, l'arbre pourrait
flétrir par le déversement et ce paysage va changer avec le passage du temps
dépassant le moment où il a été fait. C'est une découpe qui nous a fait
brefs après-midi d'enfance. Un monde fantastique derrière les fenêtres
qui unit le présent avec nos rêves dont on se souvient maintenant.


Dr. Abad.


.
.
.
200